Qu'est-ce qu'un by-pass ?
  •  C'est un système qui permet de faire entrer l'air dans la maison sans passer par le puits canadien (en prise directe sur l'extérieur)
Pourquoi faut-il un by-pass ?
  •  Il y a des cas, surtout à l'intersaison, où le puits canadien modifie la température de l'air qui rentre dans la maison alors que la température n'est déjà pas suffisamment élevée.
Contraintes techniques :
 Le by-pass doit respecter plusieurs paramètres :
- être contrôlable électriquement
- commuter de manière autonome en fonction de la température
- ne pas arrêter complètement le flux d'air dans le puits (il faut laisser un " filet d'air " pour éviter les moisissures)
Principe de base :
 La règle qui doit régir le fonctionnement du by-pass est très simple :
 " Entre la température en sortie du puits et la température extérieure, tu dois faire entrer dans la maison l'air le plus proche de la température de consigne "

 


 
Exemple : (t° consigne = 20°c)
t° ext = -5°c t° sortiepuits = 8°c ' le by-pass choisit la  sortie du puits
t° ext = 14°c t° sortiepuits = 10°c ' le by-pass choisit l'entrée directe
t° ext = 28°c t° sortiepuits = 19°c ' le by-pass choisit la sortie du puits
t° ext = 24°c t° sortiepuits =  26°c ' le by-pass choisit l'entrée directe
 
1er montage :

Il faut :

  • Un T pour la prise d'air directe
  • Une vanne électrique pour ouvrir ou fermer la prise directe
Fonctionnement :
  •  Lorsque le clapet est fermé, l'air est entièrement pris depuis le puits canadien.
  •  Lorsque le clapet est ouvert, l'air est principalement pris en prise directe (si la longueur de tube est faible) et une légère pression passe par le puits, ce qui permet de le ventiler et éviter les moisissures.
Il se pose alors un problème : Je souhaite que le clapet s'ouvre et se ferme en fonction de la température, de deux températures pour être exact : la température extérieure et la température en sortie du puits. Or la température en sortie du puits est dépendante du volume d'air qui traverse le puits. Quand le clapet sera ouvert, le débit d'air dans le puits va énormément chuter et donc fausser la température en sortie du puits qui contrôle le clapet !
Je pense que la première chose à corriger est de ne pas modifier le débit d'air dans le puits.

 
Corrections dans le montage n°2
 
 

Il faut :

  • Deux T, un pour la prise d'air directe et un pour la sortie directe
  • Deux vannes électriques pour ouvrir ou fermer la prise directe et le sortie directe
  • Un moteur d'extraction qui prendra le relais de la VMC lorsque l'on shuntera le puits

Fonctionnement :

  • Lorsque le clapet de prise directe  et le clapet de sortie directe sont fermés, l'air est entièrement pris à travers le puits canadien.
  • Lorsque les clapets sont ouverts et que le moteur d'extraction est en marche, l'air est aspiré depuis la prise directe par la VMC. Le puits canadien continue de fonctionner grâce au moteur d'extraction qui rejette l'air hors de la maison.
Ainsi la température dans le puits ne sera pas modifier par le by-pass.
 
 
Un peu d'électronique :
 
Le LM35 est un circuit intégré calibré en usine pour être utilisé comme capteur de température de précision. Sa tension de sortie Vout est linéairement proportionnelle à la température exprimée en degrés Celsius.
La plage de mesure va de -40°C à +110°C pour les LM35C et il peut être alimenté entre 4 V et 30 V . Sa précision est de +/- 0,4°C à 25°C. Son prix est de 8 ?
 
Mise en oeuvre du LM35
 
 
 
Schéma électronique de la consigne du by-pass :
 
Le LM35 est alimenté en +5V pour éviter les problèmes liés aux températures négatives
Les amplis sont alimentés en +5v et -5v
Explications :
1) je fais la soustraction de la température extérieure avec la température de consigne
2) Je fais la soustraction de la température du puits canadien avec la température de consigne
3) Je compare les deux valeurs trouvées, la différence la plus faible est celle que je veux. En mode comparaison, l'ampli op fonctionne comme suit: si l'entrée + est supérieure (en tension) à l'entrée - : la sortie = +Vsat. Si l'entrée + est inférieure (en tension) à l'entrée - : la sortie = -Vsat.

Exemples : (t° de consigne = 20°c)
 
T° extérieure = 18°c, t° puits = 16°c
Ce qui se traduit pour l'étage des soustractions :
 0,18v-0,20v = -0.02v
 0,16v-0,20v = -0.04v 
Il arrive sur l'entrée plus du comparateur -0.04v et sur l'entrée moins -0.02v, il y a plus de tension sur la patte plus: la sortie bascule à +5V (on ne veut pas le puits)
T° extérieure = 32°c, t° puits = 22°c
Ce qui se traduit pour l'étage des soustractions :
 0,32v-0,20v = 0.12v
 0,22v-0,20v = 0.02v 
Il arrive sur l'entrée plus du comparateur 0.02v et sur l'entrée moins 0.12v, il y a plus de tension sur la patte moins: la sortie bascule à -5v (on veut le puits)
T° extérieure = 2°c, t° puits = 9°c
Ce qui se traduit pour l'étage des soustractions :
 0,02v-0,20v = -0.18v
 0,09v-0,20v = -0.11v 
Il arrive sur l'entrée plus du comparateur -0.11v et sur l'entrée moins -0.18v, il y a plus de tension sur la patte moins: la sortie bascule à -5V (on veut le puits)
T° extérieure = -5°c, t° puits = 5°c
Ce qui se traduit pour l'étage des soustractions :
 0v (le lm35 n'est alimenté qu'en +5V)-0,20v = -0.20v
 0,05v-0,20v = -0.15v 
Il arrive sur l'entrée plus du comparateur -0.15v et sur l'entrée moins -0.20v, il y a plus de tension sur la patte moins: la sortie bascule à -5v (on veut le puits)
Donc si la tension de sortie du comparateur est +5V on doit shunter le puits canadien et si la tension de sortie est -5V on passe par le puits canadien.
 
(Pour l'heure, cette modif n'a pas été installée et donc non vérifiée )
3 éme modif