1) le choix de la matière du tuyau:

Le matériau utilisé ne doit pas dégager de vapeur nocive ! Eviter le PVC qui 'dégaze' au dessus de 38°c.
Le tuyau doit être suffisamment solide pour supporter le poids de la terre. L'étanchéité est également importante pour éviter l'infiltration d'eau (attention aux raccords entre les différents tuyaux)
Ne pas coller les raccords (risque toxique).
Le tuyau sera de préférence lisse à l'intérieur pour évacuer les condensats.

Les différents types de tuyau.
  • En PVC: il peut " éventuellement " dégager des vapeurs nocives et pourtant c'est certainement le plus utilisé
  • En Polyéthylène (PE): écologique, mais assez cher
  • Gaines électriques: Très bon marché pour des petits diamètres. Annelées à l'extérieur mais lisses à l'intérieur.
  • [Rajout 02/2007] Cette face lisse est constituée d'un matériau issu du recyclage: il y a donc un risque de dégagement de solvant. 
  • En béton:Utilisé pour des diamètres supérieurs à 300cm. Les raccords sont difficiles. 
    [Rajout 02/2007]
  • En Plastique Alimentaire: certainement le plus sûr du point de vu bactériologique.
2) la disposition du tuyau dans le terrain:
 
Il n'y a pas de régles particulières pour disposer le tuyau, il faut néanmoins tenir compte de 3 éléments:
  • le plus profond possible
  • le plus long possible
  • prévoir l'évacuation des condansats
 
Quelques exemples de dispositions:
 
Solution la plus évidente pour la pente mais il faut avoir long de terrain
La solution que j'ai adopté car elle permet d'utiliser le dégagement autour de la maison dans le cas d'un construction
Solution qui permet de diminuer la longueur sur le terrain, il n'y a pas de limitation aux nombres de lignes mais difficile à étanchéifier
Cette solution permet de limiter au maximum la longueur utilisée sur le terrain
 
3) la condensation:
 
Il est evident que lorsque l'on fait circuler de l'air chaud dans un milieu froid, il y a formation de gouttelettes d'eau sur les parois de l'échangeur: il faut donc prévoir l'évacution de ces gouttelettes.
Pour ce problème il vaut mieux avoir un tuyau lisse à l'interieur afin de ne pas géner l'écoulement. Dans ces conditions une pente de 2% parait suffisante.
Personnellement, j'ai choisi d'avoir le point le plus bas dans le sous-sol de la maison pour plusieurs raisons:
  • la configuration du terrain s'y prétait
  • cela évite de metre un "regard" sur le terrain
  • la pente est dans le sens du flux d'air dans le tube
 
On peut imaginer plusieurs types de poses:
 
 
Dans le cas où on ne peut pas mettre l'évacuation au bout du tuyau, on place un regard au point le plus bas (pour la maintenance éventuelle) et à cet endoit on fait des trous dans le tuyau pour faire sortir les condensats sur un lit de gravier pour faciliter l'infiltration dans le sol
Solution par siphon, le point bas est dans la maison (accessible) on place un siphon pour evacuer les condensats.
Schéma "type" d'un siphon permettant l'evacution de l'eau sans prise d'air.
Le Tuyau