Je vais utiliser ma VMC double flux comme répartiteur du puits canadien afin de distribuer l'air uniformément dans toute la maison.
Le fait de refroidir de l'air doit logiquement entraîner de la condensation : il faudra imposer une pente au tuyau et installer un système de purge.
 
Il faut penser aussi à la notion d'appauvrissement calorifique ( ???). Soit faire fonctionner la VMC sur programmateur, soit trouver un système de dérivation de l'air qui entre dans la VMC (extérieur ou puits)
[Rajout 02/2007] Après deux ans de fonctionnement en continu, je suis arrivé à la conclusion qu'il n'y a pas d'appauvrissement calorifique. La surface du tuyau est négligeable devant le volume de terre.

Le type de tuyau retenu est la gaine agricole non percée car elle correspond a ce que je cherche : gaine "souple" , diamètre 125 (entrée d'air de la VMC), longueur : rouleau de 50m, et surtout en disant que je suis le Beauf du maçon, Fransbonhomme me fait le rouleau de 50m pour 94 €TTC (moins de 620 F) contre 250€ TTC prix publique !
       
 
  • Note sur le type de tuyaux :
            Après plusieurs recherches sur Internet, le choix du tuyau reste difficile à comprendre : certains conseillent un fort diamètre avec des parois lisses et fines afin de faciliter l'échange thermique. D'autres conseillent au contraire un tuyau annelé à l'intérieur afin de créer des perturbations qui selon eux facilitent l'échange thermique.
            Personnellement je n'ai absolument aucune idée du type de tuyau le plus adapté aux échanges thermiques, mon choix s'est porté sur le prix.

[Rajout 02/2007] L'interieur du tuyau doit être lisse pour évacuer les condensas, et la matière qui le compose doit être stable (pas de dégagement toxique)

 
J'utilise au maximum les tranchées existantes, l'idée est de faire le tour de la maison en profitant de 23 mètres de dégagement.
Il me restera 14 mètres de tranchée à réaliser, merci à mon cousin qui a bien voulu me la réaliser gratuitement
Je me réserve 10m de gaine dans la maison, 5m pour aller du sous-sol au grenier et 5m pour rejoindre la VMC.
Le point le plus bas sera dans le sous-sol afin d'installer la purge de la condensation de manière accessible. L'inconvenient de ce système est que le point bas étant fixé dés le départ, il faut incliner le tuyau vers le haut et donc perdre de la profondeur. Beaucoup de personnes préconisent simplement de percer le puits canadien au point le plus bas et de poser tout cela sur un lit de cailloux et de sable MAIS personnellement, vu l'état de mon sol (c'est pratiquement que de la pierre), j'ai eu peur que le phénomène inverse se produise lors de fortes précipitations (que l'eau stagne au niveau du drainage et bouche ainsi le tuyau).
Pour l'écoulement, 3% de pente suffit. Sur mes 37 m de gaine enterrée cela représente 1,12 m de pente. (en réalité j'ai un peu moins de 1,00m)
La bouche d'entrée du puits sera placée en limite de propriété afin de ce trouver dans une haie, 2 raisons à cela : l'entrée sera cachée et le taux d'humidité sera plus élevé car une VMC double flux dessèche trop l'air qui entre dans la maison.
 
 
Mise en oeuvre