Tout d'abord un petit schéma qui résume mon installation :
 
Donc l'air extérieur entre dans le puits canadien puis dans la V. M. C. où il y a un échange thermique avec l'air expulsé de la maison.
Globalement si on part du principe que le puits canadien permet de gagner 5° et que la V. M. C. possède le même pouvoir thermique (elle est capable d'abaisser ou d'augmenter de 5°), voici le raisonnement suivant:
 
 
Premier exemple : en hiver 
            Température extérieure 0°
            Température de la maison 20°
            Le puits canadien augmente la température et l'échangeur thermique de la V. M. C. va encore plus augmenter la température : ça marche .

Deuxième exemple : en été
            Température extérieure 35°
            Température de la maison 20°
            Le puits canadien diminue la température (de 35° à 30°) et l'échangeur thermique va encore diminuer cette température (de 30° à 25°) : ça marche.

Troisième exemple : intersaison 
            Température extérieure 23°
            Température de la maison 20°
            Le puits canadien va diminuer la température, de 5°on arrive à 18°, hors la V. M. C. va augmenter la température : c'est pas logique.
 
On peut donc déduire de ces trois exemples une petite loi très simple :
 
            Si la température extérieure est supérieure a la température de la maison il faut enlever l'échangeur thermique
            Si la température extérieure est inférieure a la température de la maison il faut désaccoupler le puits canadien.
Cette loi ne s'applique qu'a l'intersaison : c'est-à-dire quand la température extérieure est  voisine de la température souhaitée dans la maison.
 

CORRECTION:
 
Suite aux tests d'été, il s'avère que les performances du puits canadien sont supérieures a ce que j'attendais.
En effet la plupart des sites stipulent "un gain de 4-5°C", ce qui est vrai mais sur la température intérieure de la maison et non sur la capacité du puits.
Plus simplement il faut enlever l'échangeur thermique en été (afin de faire rentrer un air le plus frais possible) et cumuler le puits canadien avec l'échangeur thermique en hiver !
 
Il reste qu'il faut désaccoupler le puits canadien dans certaines conditions (température extérieure entre 15° et 20°) mais sans système de By-pass, il peut y avoir des moisissures qui se forment dans le tuyau.

 
Théoriques